Retrouvez tous les mercredis à 21h00 le tirage du loto et les Boîtes aux Étoiles.
N'hésite pas à rejoindre ta confrérie en répondant au questionnaire !
Chaque mois, les étudiants ayant moins de 200 étoiles peuvent demander une bourse d’étoiles.
Tu peux demander un formateur en cliquant ici
Il y a actuellement 7 professions libres à l'U★U. Découvrez-les en cliquant ici.
Connexion
Pseudo :

Mot de passe :

Enregistrer : 
Recherche
Étudiant de la semaine
-.Luciole.-

Voter
Employé de la semaine
beaudub11
Admin de la semaine
Devon

 [ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] 


Exclu
Exclu

Étoiles  57599

Confrérie  [ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Neutre10


[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Empty
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] EmptyDim 24 Déc 2017 - 14:00

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Drapea19

Rapport sur le déficit de la caisse universelle

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Bandea12

La Cour des Étoiles est une jeune organisation engagée de l'Université Universelle. Elle regroupe les Universaliens qui adhèrent au mouvement « Devenez des étoiles ! » et qui en partagent librement sa pensée. La Cour des Étoiles surveille principalement l'activité économique et financière de l'Université Universelle et en rend compte publiquement de manière totalement transparente. Aussi, elle lutte contre toutes les formes d'impôts et de taxes, tend à développer un esprit de justice à l'égard des plus et des moins riches et contribue à motiver les étudiants à travailler et à participer aux activités de l'université. En définitive, la Cour des Étoiles contribue à la naissance d'un sentiment d'unité face à l'adversité et au clivage imposé par la brutalité de l'impôt sur la fortune.

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Bandea12

Depuis le 11 août 2017, l'Université Universelle souffre de sa première grande crise financière : la caisse universelle est en déficit. Cette caisse finance les dépenses des ministres, les primes de départ et les gains aux événements. Malgré tout, parce que ses systèmes ne reposent pas sur cette économie illusoire, cette crise n'est que fictive et n'entraîne aucun blocage particulier pour l'université : les ministres continuent d'acheter des objets et les primes de départ sont toujours distribuées. Toutefois, il semble s'avérer assez gênant pour une administration d'avoir un indicateur aussi superficiel au rouge.

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Rich_credits

Si la Cour des Étoiles salue le travail des administrateurs, elle s'interroge toutefois sur le bien fondé de l'impôt et sur les dérives possibles qui semblent en découler. La Cour des Étoiles va essayer de comprendre comment l'administration tente de combler le déficit de la caisse universelle et en quoi l'impôt sur la fortune sert cet intérêt.

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Bandea12

Détournement de l'impôt

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Frank_11

Attention Constat
La Cour des Étoiles pose un constat très simple : l'impôt sur la fortune, initialement utile au financement des bourses, ne remplit plus cette fonction : son usage a été détourné.

D'abord, la règle veut que les étoiles issues de l'impôt mensuel aillent directement vers la caisse collective qui est intégralement financée par l'impôt et qui sert au financement des bourses. Néanmoins, une réforme du 15 décembre autorise l'administration à reverser une partie seulement de l'impôt dans la caisse universelle afin qu'elle puisse revenir à l'équilibre. 

D'un autre côté, si la caisse universelle est soumise aux aléas de l'université et des achats des membres, la caisse collective n'est pas soumise à l'aléatoire ; à moins qu'une importante vague de boursiers apparaissent et que les riches suppriment leur compte. De là, il faut souligner que cette caisse n'a jamais rencontré aucune difficulté si ce n'est celle du surplus.

Par ailleurs, la Cour des Étoiles observe que ce sont au moins 11 000 étoiles qui ont été prélevées depuis la création de ce système et en moyenne 3 000 étoiles par mois. En décembre, la Cour des Étoiles estime qu'il faudrait au moins 100 nouveaux boursiers ayant entre 0 et 19 étoiles pour que la caisse collective soit entièrement vidée. Elle estime aussi qu'il faudrait en moyenne au moins 30 nouveaux boursiers ayant entre 0 et 19 étoiles pour que le prélèvement mensuel soit utilisé en intégralité chaque mois.

Pouce rouge Ce qui pose problème
Au fond, ces chiffres donnent le tournis. Mais loin d'une simple équation qui voudrait que la somme prélevée soit égale à celle effectivement reversée aux étudiants, la Cour des Étoiles constate que l'impôt sur la fortune ne finance plus du tout la caisse collective. En effet, depuis la réforme citée supra et selon le détail des modifications des caisses, l'intégralité (et non pas une partie) de l'impôt est reversée dans la caisse universelle. Est-ce une simple erreur ? Pas si sûr : l'objectif affiché de l'administration est le retour à l'équilibre de caisse universelle et ce, par tous les moyens.

Pouce vert Recommandation
En fin de compte, la Cour des Étoiles recommande le respect rigoureux des réformes qui imposent à l'administration de reverser la totalité de l'impôt vers la caisse collective et, en cas de déficit seulement, une partie vers la caisse universelle.

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Bandea12

Augmentation de l'impôt

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Gift_Club_Frank

Attention Constat
La Cour des Étoiles pose un constat : l'administration a augmenté le taux d'imposition le temps que la caisse revienne à l'équilibre avant de la baisser artificiellement quand cet objectif a été atteint.

En effet, après de multiples décisions conservant un taux unique à 1 % (28 juillet et 15 septembre), afin d’accélérer le processus d'équilibre, l'administration impose un taux à 2 % pour les plus riches ayant au moins 10 000 étoiles le 01 décembre. Dans le même temps, elle rend non-imposable les membres de l'administration.

Dans un second temps, le 22 décembre, sur proposition de l'administration, les représentants accordent une réduction de l'impôt en fonction du nombre de minutes travaillées en tant qu'employé.

Pouce rouge Ce qui pose problème
Alors que les riches sont taxés à hauteur de 2 % de leur richesse, il faut souligner que cela représente plusieurs centaines d'étoiles et carrément plus de 500 étoiles pour les plus riches des plus riches. Il faut alors comprendre à quel point il apparaît peu facile pour les personnes concernées d'espérer recouvrir cette somme d'étoiles en moins d'un mois ; et on ne parle ici que de recouvrir cette somme, pas de gagner des étoiles supplémentaires.

Dans le même temps, si la Cour des Étoiles encourage l'enrichissement par le travail et le mérite, elle souhaite exprimer son inquiétude vis-à-vis de la réforme du 22 décembre visant à accorder une réduction de l'impôt en fonction de l'activité. En effet, cette réforme encourage les riches à s'investir à l’université par le travail mais le travail est aussi synonyme d'enrichissement. Dès lors, si travailler permet de faire baisser son taux d'imposition, cela fait aussi augmenter son nombre d'étoiles. 

Prenons l'exemple d'un professeur certifié. Il dispose initialement de 5 000 étoiles et ne dépense jamais ses étoiles. Il réalise 33 heures de cours pendant un mois (soit 2 000 minutes) et il gagne 1 750 étoiles. Au final, il se retrouve à 6 750 étoiles et un taux d'imposition à 0,8 %. En apparence, son impôt a baissé : son taux d'imposition est passé de 1 % à 0,8 %. Mais qu'en est-il en réalité ? Avec 1 % de 5 000 étoiles, il aurait perdu 50 étoiles. Mais en fin de compte, avec 0,8 % de 6 750 étoiles, il perd 54 étoiles. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il aurait mieux fait de ne pas travailler.

Pouce vert Recommandation
Si retirer l'impôt est impossible, la Cour des Étoiles appelle au statu quo : un taux unique à 1 % pour l'ensemble des riches. Dans le cas contraire, elle appelle les Universaliens imposables à la plus grande vigilance vis-à-vis de la somme de travail effectivement dépensée et à la somme effectivement prélevée à la fin du mois ; attention aux mauvaises surprises.

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Bandea12

Vous avez dit associations caritatives ?

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Frank_12

Attention Constat
La Cour des Étoiles pose un constat : l'administration a volontairement mis de côté les associations caritatives afin que les riches ne puissent pas échapper à la sanction de l'impôt.

Officiellement annoncées le 20 octobre, les associations caritatives devaient permettre aux riches de l'université d'investir leurs étoiles dans des causes porteuses de sens en faveur des boursiers. Ce don devait permettre une réduction de l'impôt.

Pouce rouge Ce qui pose problème
Depuis cette date, rien n'a été fait, mise à part la création de la partie dédiée sur le site. Dans ce cas, tout le monde est perdant. D'une part, les riches ne peuvent pas contribuer librement dans les causes qui les intéressent et sentent toujours l'impôt comme une sanction de leur richesse et non comme une mise en valeur d'un capital. D'autre part, les boursiers ne bénéficient pas de la bienfaisance des riches et touchent la bourse de base offerte par l'université. La Cour des Étoiles pense que les associations caritatives peuvent unir les membres.

Pouce vert Recommandation
La Cour des Étoiles invite l'administration à accélérer la mise en place des associations caritatives satisfaisant une haute idée du partage chez les imposables et chez les bousiers.

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Bandea12

Défaut de comptabilité

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Frank_24

Attention Constat
La Cour des Étoiles pose un constat : l'administration a manqué au bon fonctionnement des caisses en manipulant ses fonctions en ne comptant pas en négatif les dépenses liées aux animations et aux événements.

La caisse universelle sert initialement au financement des gains des membres lors des événements et des animations. Mais quid des gains du mur des étoiles, des gains de la compétition des confréries, de l'énigme du mois, de la quête de l'étoile gelée voire pour les plus puristes, du calendrier de l'Avent ?

Pouce rouge Ce qui pose problème
La Cour des Étoiles sait que la somme des dépenses liées aux événements et aux animations est énorme. Mais elle reproche à l'administration de ne pas jouer le rôle : les dépenses liées à ces activités doivent être comptées en négatif. Certes, les compter en négatif aurait très nettement ralenti le processus de remise à l'équilibre initié depuis quelques mois maintenant. De surcroît, la Cour des Étoiles dit aussi qu'il ne faut pas limiter les gains parce qu'ils peuvent porter atteinte à la bonne santé du système économique.

Elle rappelle tout de même que c'est le jeu et l'engagement pris lors de la mise en place du système économique ; l'administration a contracté une obligation à partir de ce jour : qu'elle la respecte.

Pouce vert Recommandation
La Cour des Étoiles invite l'administration à respecter ses engagements pris lors de la mise en place du système économique en comptant effectivement en négatif l'ensemble des dépenses liées aux événements et aux animations.

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Bandea12

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Frank_14

En définitive, la Cour des Étoiles porte un regard critique mais bienveillant sur l'activité de l'administration sur l'économie et les finances. Les membres de la Cour des Étoiles soulèvent quelques problèmes récurrents ; certains plutôt graves, d'autres qui méritent une attention particulière. Elle rappelle que chacun a un rôle à jouer.

La Cour des Étoiles a essayé de comprendre comment l'administration tente de combler le déficit de la caisse universelle et en quoi l'impôt sur la fortune sert cet intérêt. Ainsi, elle peut affirmer que la fonction de l'impôt a été très largement détournée passant d'une contribution de solidarité à une contribution servant une politique d'équilibre. Elle relève aussi que, malgré les apparences, le taux d'imposition des riches a été augmenté derrière une réforme a priori en faveur du travail. Enfin, l'administration n'a pas respecté ses engagements en retardant délibérément la mise en place des associations caritatives et en ne comptant pas l'ensemble des dépenses.

Pour la Cour des Étoiles,
Les Inspecteurs généraux des Finances,

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Bandea12

[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Drapea19


Dernière édition par Jules.Miller le Dim 24 Déc 2017 - 18:35, édité 1 fois

Invité
Anonymous

Invité


[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Empty
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] EmptyDim 24 Déc 2017 - 14:11
Dès le départ, la création d’un impôt visant à “aider” les plus pauvres du RPG avec une bourse était uniquement dans le but de soutirer les étoiles des plus travailleurs et donc les plus méritants (sans compter que la réforme avait été adoptée de force par les administrateurs de l’école alors que les représentants étaient majoritairement contre). La raison qui avait été donnée pour créer cette taxe est uniquement pour donner du crédit à un projet qui n’avait pas lieu d’être et qui n’était absolument pas nécessaire dans les activités et la vie de l’UU (sous cette forme et pour ces raisons).


Malheureusement, l’impôt est un échec car la taxe ne remplit pas ses fonctions et la caisse collective est en déficit pratiquement depuis le début de sa création, pour contrer ce problème (et le manque évident de travail et de connaissance en économie pour proposer un projet aussi complexe et ambitieu), des réformes sont “votées” dans le but de rétablir l’équilibre de la caisse collective dû aux erreurs de l’administration face à un problème qu’elle ne sait pas gérer (cf: réforme du 15 décembre autorise l'administration à reverser une partie seulement de l'impôt dans la caisse universelle afin qu'elle puisse revenir à l'équilibre) au lieu d’avouer ses erreurs de gestions et de tenter de trouver des solutions. Il faut absolument renflouer la caisse collective pour ne pas que le projet tombe à l’eau et qu’il soit évidemment crédible aux yeux des étudiants et employés, c’est le but de l’administration et c’est pourquoi elle s’acharne à utiliser une taxe qui n’est pas adaptée aux besoins du RPG.


En ce qui concerne la récente réforme du 22 décembre, elle est absolument idiote et il suffit de se pencher 2 min sur le sujet pour comprendre que :

  • soit l’administration est très mauvaise pour calculer des pourcentages et ne s’est pas rendu compte de sa bêtise
  • soit l’administration vous la met à l’envers en vous faisant croire que cette réforme est bénéfique

dans les 2 cas : c’est drôle.


Les associations caritatives : ce n’est pas la priorité de l’université car son but n’est pas de faire baisser le taux d’imposition des plus riches, c’est encore une nouvelle idée pour faire plaisir aux employés et les faire espérer et patienter en attendant que les caisses soient renflouées.

L’administration n’a jamais joué le rôle et n’a jamais tenu ses engagements (alors que les universaliens, eux sont obligés) auprès des employés qui ont pourtant accepté le taux de 1% d’imposition au début de la taxe, la manipulation des caisses dans le but de ne pas faire tomber celles-ci encore plus en déficit est encore et toujours pour cacher les erreurs de gestions et les mauvaises décisions qui ont été prises (contre l’avis des représentants/employés/étudiants) et ne pas avouer les fautes commises.

Exclu
Exclu

Étoiles  203199

Confrérie  [ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Redum_10


[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Empty
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] EmptyDim 24 Déc 2017 - 14:16
c quoi ces insatisfaits

Exclu
Exclu

Étoiles  203199

Confrérie  [ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Redum_10


[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Empty
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] EmptyDim 24 Déc 2017 - 14:16

Exclu
Exclu

Étoiles  203199

Confrérie  [ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Redum_10


[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Empty
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] EmptyDim 24 Déc 2017 - 14:19
sinon superbe article autant sur le fond que sur la forme

5ème année
5ème année

Étoiles  16338

Confrérie  [ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Pihas_10


[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Empty
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] EmptyDim 24 Déc 2017 - 17:39
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Giphy

Invité
Anonymous

Invité


[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Empty
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] EmptyDim 24 Déc 2017 - 23:02
Point de vue intéressant dont je remercie le partage.
L’exemple du professeur certifié est révélateur d’une réelle aberration.

5ème année
5ème année

Étoiles  475

Confrérie  [ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Pihas_10


[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Empty
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] EmptyLun 25 Déc 2017 - 18:09
Intéressant
Quelle bande d'escrocs !

Par contre je trouve cette remarque un peu simpliste et orientée:
Citation :
Prenons l'exemple d'un professeur certifié. Il dispose initialement de 5 000 étoiles et ne dépense jamais ses étoiles. Il réalise 33 heures de cours pendant un mois (soit 2 000 minutes) et il gagne 1 750 étoiles. Au final, il se retrouve à 6 750 étoiles et un taux d'imposition à 0,8 %. En apparence, son impôt a baissé : son taux d'imposition est passé de 1 % à 0,8 %. Mais qu'en est-il en réalité ? Avec 1 % de 5 000 étoiles, il aurait perdu 50 étoiles. Mais en fin de compte, avec 0,8 % de 6 750 étoiles, il perd 54 étoiles. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il aurait mieux fait de ne pas travailler.

Évidemment qu'il est prélevé plus que s'il n'avait pas travaillé étant donné qu'il est beaucoup plus riche maintenant
En réalité s'il n avait pas travaillé il aurait eu 4550 après impôt et en travaillant il a 6696
Pour 1750 étoiles gagnées on ne lui en reprend que 4
Il a donc nettement gagné en travaillant

Invité
Anonymous

Invité


[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Empty
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] EmptyLun 25 Déc 2017 - 19:47
Ce qui est souligné c’est que le taux d’imposition est diminué plus nous travaillons. Toutefois, plus nous travaillons, plus nous perdons d’étoiles.
La réforme visant à diminuer le taux selon le temps de travail reste je le conçois dans tous les cas favorable aux personnes imposables.

Exclu
Exclu

Étoiles  57599

Confrérie  [ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Neutre10


[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] Empty
[ARTICLE] Rapport sur le déficit de la caisse universelle [C★É] EmptyLun 25 Déc 2017 - 20:22
pour vous répondre, lorsque cette réforme a été présentée, il a été avancé que travailler + permettrait de payer - d'impôt : visiblement ce n'est pas le cas ?
Page 1 sur 2
 Sujets similaires
-