Retrouvez tous les mercredis à 21h00 le tirage du loto et le jeu Le Mur des Étoiles.
Papillon.I: Vive moi
bibivava23: Jules et Folters vous êtes mignons
Connexion
Pseudo :

Mot de passe :

Enregistrer : 

Étudiant de la semaine
Hugw
Employé de la semaine
McTsuna
Intendant de la semaine
-Apocalypsee

 ✎ [Cours] Géographie Les courants marins (1/3)  


Représentant
Représentant

Étoiles  57

Confrérie 


Sam 25 Fév - 23:18
Les courants marins

Des masses d'eau colossales

Les courants marins constituent des déplacements d'eau qui connaissent des trajets réguliers. Plusieurs facteurs interviennent dans dans leur formation et leurs mouvements.
Les courants se caractérisent par leur vitesse, leur direction et leurs frontières.
Les vents dominants jouent un rôle essentiel dans leur formation. La direction des courants se modifie en fonction de la profondeur du fond marin.  Il existe des courants de surface et des courants de profondeur. Enfin, la température de l'eau influe également sur les courants, dans la mesure où l'eau chaude est plus légère que l'eau froide.

Les causes de la circulation océanique

Les principes qui président à la circulation marine

L'action des vents

L'atmosphère déplace les eaux de surface par l'action de vents parfois puissants et réguliers, comme les alizés. Les courants provoqués par les vents sont des courants de dérive : ils reste donc essentiellement superficiels. Le mouvement des eaux de surface entraîne aussi l'eau sous-jacente jusqu'à 700m de profondeur. L'action des vents est reconnue comme une cause des courants depuis Aristote.

Les Upwellings

Lorsqu'à la surface de l'eau soufflent de puissants vents chauds venus du large, les eaux sous-jacentes plus froides remontent et vont vers les côtes : il s'agit d'un des mécanismes responsable de l’upwelling, mot anglais qui désigne de véritables courants verticaux d'eau fraîche.

L'action régulière des alizés

Les alizés poussent avec régularité les deux courants équatoriaux de dérive qui se déplacent parallèlement d'Est en Ouest. en suivant l'équateur. Ce sont le courant nord-équatorial dans l'hémisphère N. et le courant sud-équatorial dans l'hémisphères S. Au XVIe siècle, les navigateurs utilisaient les alizés du N-E. au large de l'Afrique pour route vers l'Ouest. et "emprunter" le Gulf Stream pour revenir en Europe.

La rotation de la Terre

La rotation de la Terre dévie les courants vers la droite dans l'hémisphère Nord. Vers la gauche dans l'hémisphère Sud. C'est la force de Coriolis du nom du célèbre mathématicien français (1792 -1843) qui découvrit le phénomène. En heurtant un continent, les courants longent. Aux latitudes où les vents sont faibles, ils peuvent effectuer un mouvement circulaire et repartir vers le large.

La variation de densité et de salinité

La densité de l'eau, sa température et sa salinité sont une cause interne essentielles des courants océaniques.
L'eau plus dense occupe un volume moindre. Le niveau de la mer est donc plus bas, quand l'eau est plus dense. La pente, qui se créer au contact d'eaux de densités différentes génère des glissements d'eau, donc des courants, dit de gradient.

Les types de courants


Les courants de dérive

Les courants de dérive peuvent être permanents, s'ils sont causés par un vent d'action constante; ou occasionnels, s'ils sont amorces par des vents intermittents. Les courants de dérive, s'orientent dans le sens des parallèles. Appartiennent à cette catégorie :

Les courants Nord-Équatorial
Le courant Sud-Équatorial
La dérive Nord Pacifique
Le courant circumantartique


Les courants de gradient

Si la différence de densité est persistante, le courant l'est également. Les courants de gradient s'orientent selon les méridiens. Appartiennent à cette catégorie :

Le gulf stream
Le  courant du Labrador
Le courant du Kuroshio
Le courant de Humblodt
Le courant du Bengale


Courants chauds et courants froids

La répartition entre courants chauds et courants froids renvoie à leur origine géographique. Toutefois, il existe des avancées d'eau froide aux latitudes équatoriales (façade occidentales de l'Afrique et de l’Amérique du Sud) et des remontées d'eaux chaudes ou tièdes à des latitudes élevées (Atlantique Nord) Parmi les courants froids, ceux du Goenland et du Labrador transportent parfois des icebergs jusqu'à la latitude de New York (40° 43'Nord)

Les courants de Sub-surface

Bien que les courants faiblissent rapidement avec la profondeur, on y trouve quand même des courants bien marqués. Leur vitesse est très faible (de l'ordre de 10 m/s), mais les masses d'eau transportées sont considérables.

Courants intermédiaires

Les courants de moyennes profondeur, entre 1000 et 2500m, sont dits courants intermédiaires (arctique et antarctique). Ils proviennent de la descente des eaux de mélange formées de long des deux fronts polaires.

Les courants profonds

Au-delà de 2 5000 m, on parle de courant profonds. Ces courants ont généralement une direction méridienne. Au-delà de 5000 m de profondeur, il existe également des courants. Toutefois ils ne sont pas encore bien connus.
On appelle circulation thermophaline le mouvement des eaux profondes de l'océan, lié essentiellement à la température et à la salinité.

Les tourbillons

Un courant marin n'est pas un simple fleuve dans la mer. Le courant créer des tourbillons, des méandres qui disparaissent ici pour réapparaître ailleurs. Certains tourbillons peuvent mesurer 200 km de diamètre. Seul un satellite peut les détecter et donc avertir les marins.
Page 1 sur 1