Retrouvez tous les mercredis à 21h00 le tirage du loto et le jeu Le Mur des Étoiles.
Papillon.I: Vive moi
bibivava23: Jules et Folters vous êtes mignons
Connexion
Pseudo :

Mot de passe :

Enregistrer : 

Étudiant de la semaine
Hugw
Employé de la semaine
McTsuna
Intendant de la semaine
-Apocalypsee

 [U★U] Communiqué d'une étrangère 


Invité
avatar

Invité


Dim 20 Nov - 22:00
Rappel du premier message :


« Le vaisseau est prêt au décollage »

Cher ami,

Il y a longtemps que je t’ai écrit, j’espère que tu me pardonneras. Dans ma dernière lettre, il y a plus 5 ans, je te communiquais mon inquiétude face à mon arrivée sur cette planète. Mes craintes s’avèrent infondées. J’ai été assignée à l’Université Universelle comme je l’espérais mais je n’y ai pas trouvé ce que nous cherchions. Les humains nous ressemblent beaucoup, tu sais, il serait immoral de les éradiquer. Malgré leurs imperfections et le pessimisme général qui engouffre leurs exploits, ils méritent une chance d’atteindre ce que nous n’avons pas pu.

Je dois te l’avouer, les humains sont facilement manipulables. Je me suis rapidement intégrée à leur communauté sans éveiller de soupçon en imitant leurs prévisibles pratiques sociales que j’avais si longuement étudiées. Dès l’ouverture en 2011, je me suis infiltrée en tant que guide – la technologie terrienne n’est pas tout à fait au point et un labeur manuel est requis pour l’ouverture de simples portillons. Après un certain temps, cependant, l’une de nos consœurs affectées à l’usine d’ovules sur la planète Vénus succomba et je dus la substituer, suspendant mes services à l’Université. Mon retour ne se fit qu’à la réouverture en fin 2014, suite à deux sombres années de néant. Le 8 juin 2015, j’ai été promue au poste de Ministre, l’un de leurs rangs administratifs convoité de par son importance. J’avais alors enfin acquis une influence suffisante afin d’ouvrir la porte de la liberté de notre peuple. Les stratégies sophistiquées sont loin d’être nécessaires contre les esprits simples; les émotions ancrées dans leur personnalité font d’eux une cible excessivement vulnérable. Il me suffisait d’acquérir leur amitié et leur compassion afin d’atteindre la souveraineté, à la suite de quoi ils m’auraient servi de pions pour ériger les modules nécessaires à l’accueil des Nôtres.

Le fait que tu ne sois pas à mes côtés aujourd’hui est une évidence douloureuse de mon échec. Si cette lettre te parvient, saches qu’il ne s’agissait pas que d'un simple choix entre eux et nous, mais d’une défaite envers moi même. J’ai trouvé parmi les Universaliens un second nid que je me dois de protéger aux dépens de mes motivations antérieures. Je ne m’attends pas à ce que tu comprennes ma décision mais j’aimerais te faire part de ce qui m’a ouvert les yeux.


Te souviens-tu, cher ami, de la douceur de notre enfance? Les humains m’ont évoqué cette même euphorie qui, je le croyais, nous avait été à jamais volée. Petits, nous passions nos après-midis au-delà des structures chromées, dans la vallée où un long tapis de sable aux vives couleurs longeait la rivière.


Rozelie

Une fois, tu as aperçu une rose qui, contre toute attente, avait poussé malgré l’hostilité du terrain. Ses épines ont eu raison de toi et nous avions décidé de ne plus nous en approcher. Il s’agit de l’un de ces petits regrets qui arrivent tardivement se loger au fond de ma pensée car avec un peu d’amour, la floraison d’une rose est davantage spectaculaire. Je le sais car j’ai rencontré une rose terrestre aux pétales délicates et aux épines acérées dont elle savait très bien se servir. Histoire de circonstances, j’ai dû apprendre à tolérer les éraflures qui avec le temps se sont transformés en amicaux effleurements. Lorsque l’on est parvenu à connaître le pédoncule, les sépales, la bractée et l’anthère, les fleurs se révèlent d’être d’une complexité et d’une philosophie intrigante qui ne fait qu’amplifier le désir de nous y confier.


Elekt

Rares étaient les jours où le soleil ne nous bénissait pas de son convivial aura de chaleur. Tout ce qu’il pouvait atteindre était pourvu d’une énergie nouvelle et ses reflets dans la rivière faisaient acte de sa brillance que la lune enviait. La seconde moitié du meilleur duo ministériel était un véritable rayon de soleil d’une jeunesse rafraîchissante. Sa présence assurait la propagation d’une positivité sincère; un ciel gris et maussade n’était pour lui qu’une opportunité d’orner l’atmosphère d’un arc-en-ciel.


Debuci

Le soir, nous attendions impatiemment le frêle mais mélodieux chant annonçant la venue des oiseaux de nuit. Leurs ardentes plumes rouges étaient fascinantes mais de les apercevoir était un rare privilège auquel seuls les plus attentifs avaient droit. Ils me rappellent beaucoup un sage virtuose que j’ai eu la chance de rencontrer durant mon séjour sur Terre. Son absence et sa discrétion lui étaient régulièrement reprochées, mais il suffisait de prendre la peine d’ouvrir grand les oreilles et de suivre la romance pour retrouver sa contagieuse sensibilité.


Tiphalie

Nous savions alors qu’était venu le temps d’amorcer notre ascension sur la colline. À la bonne altitude, nous nous arrêtions un moment pour admirer à l’horizon le palais qu’il nous était jusqu’alors impossible d’apercevoir. Le caractère accueillant de l’imposante demeure nous invitait à la rejoindre mais la distance la séparant de nous était intimidante. Figure-toi que j’ai travaillé auprès d’une reine, qui, elle, m’était voisine. Toujours était-elle prête à offrir réconfort et consolation, tout comme structure et discipline.


Deto

Une fois le plateau atteint, nous nous établissions comme à notre habitude aux côtés des flammes émanant du brasier. Les humains, eux, ont une appréhension du feu reflétée par les nombreuses mesures de prévention et d’extinction. Ils ont raison; le feu ravage leurs forêts, détruit leurs demeures et emporte avec lui de nombreuses vies, mais ils omettent constamment qu’il réchauffe leurs foyers, cautérise leurs blessures, et, tout considéré, constitue l’un des éléments fondamentaux à leur survie.


Nostela

Nous avions à peine le temps de nous habituer à l’obscurité de la nuit que dans le ciel se peignait un tableau, étoile par étoile. Des milliers d’astres que nous offrait ce spectacle, tu n’avais d’yeux que pour l’une d’elles. Je trouvais une certaine absurdité dans l’idée que nulle autre ne puisse te parvenir, mais l’intégralité de mon incompréhension s’est évaporé à la rencontre d’une douce et bienveillante humaine. J’ai su que j’avais trouvé *mon* étoile, aussi vive que celles que nous contemplions et plus encore.


L’Université est une institution d’apprentissage où l’enseignement n’est pas restreint aux professeurs et à leurs salles de cours. Bien que non sans lacune – il ne s’agit après tout que d’une expérience humaine – une leçon est à tirer de chaque conversation avec quelconque de ses membres. De près ou de loin, hostilement ou amicalement, chacun aura contribué à changer mon appréciation de la planète qu’autrefois je croyais nôtre. Certes, certains laissent des traces plus colossales que d’autres, mais je garde dans ma valise une pensée pour tous. Il serait toutefois absurde de ne pas te mentionner mes autres collègues immédiats, Arteo, Heroze, Jevano, Phiva, et Vonor, qui ont jadis quitté le navire, ainsi que Lympea, avec qui, je l’espère, naît une relève encore plus en adéquation avec le progrès. Je dois également ces dernières années à l’Université à son fondateur, Clément, qui fut mon premier ami ici. Aux premiers abords, il semble impérieux, mais ses chaussons trahissent sa capacité à rire et à faire rire, n’enlevant pas moins à sa rationalité et à son leadership naturel. Je soupçonne qu’il mène une double vie en se vêtant de bleu, mais tout reste à prouver.


Tu m’as un jour raconté l’histoire d’un spationaute. Sa femme lui suppliait de ne pas quitter l’astroport; la noirceur était effrayante et, l’inconnu, imprévisible. Le spationaute lui posa un baiser sur le front, promit son retour sain et sauf, et aussitôt s’envola. Cette nuit-là, une pluie d’étoiles filantes, aussi belle puisse-t-elle être aux yeux de la femme guettant le ciel, causa le décès de tous les passagers du vaisseau. Peut-être que l’erreur du spationaute fut de promettre son retour.
Parce qu’un spationaute dirige mon cœur, je ne peux rester à l’Université Universelle. Le calme de l’astroport ne peut retenir une personne que brièvement avant qu’elle ait besoin de démarrer le moteur et de mettre le cap sur la voile galactique. Je ne peux te promettre un voyage sécuritaire; la noirceur est effrayante et, l’inconnu, imprévisible, mais je sais que quelque part là-haut je me retrouverai.

Tu me manques,
Emperia
Trop long ; pas lu?

1. Gros flemmard
2. Je démissionne
3. Ça fera 20 étoiles par paragraphe (maintenant que je suis au chômage ça va être dur de nourrir mes enfants)
4. Les raisons de mon départ ne sont ni intéressantes, ni scandaleuses. Humeur 18
Pour les petites commères qui veulent un truc plus juteux, cliquer ici. Pour les âmes plus sensibles qui ont besoin de quelque chose d'un peu plus mignon, voir ici.
5. Aux 1600 personnes que je ne peux individuellement remercier, merci xx


Dernière édition par Emperia le Mar 22 Nov - 4:30, édité 1 fois

Ancien ministre
Ancien ministre

Étoiles  9254

Confrérie 


Dim 20 Nov - 23:34
Chère Cindy,

Bienvenue dans le Monde post-Université Universelle, nous t'y accueillons tous avec plaisir et tenons à te rappeler que la fin d'une aventure n'est en fait, que le début d'une nouvelle.

Nous avons glissé dans ton vaisseau la carte pour retrouver Luc Skywalker au cas où tu passerais par Tatooine et Korriban (mais prends garde, c'est une planète habitée par les Siths), le DVD de Princesse Mononoké, du mascara de chez Kat Von D, des livres de neurobiologie humaine car nous savons ô combien tu t'y intéresses, un MacBook Pro pour suivre l'intégrale d'Orange is the New Black, et une petite Tour Eiffel dans une boule à neige pour que tu n'oublies jamais les plus beaux endroits de notre planète.

Tout ça se trouve dans la boîte à gants avec ton gilet de signalisation, que tu n'oublieras pas de mettre si tu tombes en panne au McDrive de l'espace. Nous avons également accrochés des photos de nous tous dans tes toilettes (sauf de BabyLuk13 parce qu'il ne faut quand même pas déconner).

Ce ne sont pas l'amitié et la compassion qui t'ont mené là où tu es aujourd'hui, mais bien ton intelligence, ta morale et tes valeurs. Si c'est toute fois ce que tu penses, alors les humains ne sont pas les seuls êtres influençables. Les humains sont forts pour feindre l'amitié et l'honorabilité. Et je te rassure, tous les humains ne sont pas bons à prendre.

Tu fais bien de quitter cette planète maintenant, il parait que les américains ont élu un mec orange. La guerre ravage les terres de Syrie et le cœur des Hommes. Il y a un type en Russie, c'est une armoire à glace, il met des gens en prison et ça ne choque personne. Et puis ... Il y a la Chine qui essaie de nous faire croire qu'ils sont une vraie démocratie. Alors pars. Fuis, vole, pendant qu'il en est encore temps. Et reviens, pour nous délivrer.

Emporte avec toi, le souvenir de nous, et à jamais, nous demeurerons. Comme toi, pour nous, gravée dans nos cœurs, bien au chaud, et pour toujours.

Laura

Intendant
Intendant

Étoiles  6556

Confrérie 


Lun 21 Nov - 0:32
Cindy, ma canadienne préférée, autant que pour Eliedou et Laulau, mon p'tit coeur de babtou fragile en prend un fameux coup d'étonnement.
Que de bons souvenirs avec toi, que ça soit à l'UU ou dans la conv skp. On a quand même formé une bonne équipe et j'te remercierais jamais assez de m'avoir donné des petits conseils d'autorité Humeur 5
Je te souhaite une très bonne continuation dans tes projets un très bon courage pour ton retour dans ta planète, tu vas énormément me manquer !

Gros bisous

Flo, le petit belge innocent que je suis et que tu adores Humeur 3  

Statut Statut Statut

Étudiant en Ambre 1/6
Étudiant en Ambre 1/6

Étoiles  19

Confrérie 


Lun 21 Nov - 1:46
Oh c'est triste :( bonne continuation à toi Cindy l'université te gardera dans des fondations les plus profondes. 

Bonne chance pour tes projets IRL un vide va se faire ressentir

Représentant
Représentant

Étoiles  1020

Confrérie 


Lun 21 Nov - 3:11
Photo de moi ? Impossible..... Mais si vous tenez tant qu'à ça d'afficher vos photos pourquoi je ne jouerai pas moi aussi :$:$:$:$ #MerciFaceBook #LauraKaeligCedricFlorianBriceHugoRaquelSylvainEmilieLoisGuilhemLaurianeGuillaumeSteveLaurenAlice
maintenant que je vous ai tous trouvé et que j'ai des photos venez on affiche tout ça dans les toilettes de Cindy.  Humeur 3

Ancien ministre
Ancien ministre

Étoiles  9254

Confrérie 


Lun 21 Nov - 11:56
Encore un qui n'a rien compris. On parle de photos SOUVENIRS qu'on accroche sur les murs. Mais comme nous n'avons pas envie de nous souvenir de toi, on ne t'accroche pas. Il faut LIRE et REFLECHIR avant de PARLER.
Osef des photos Facebook, ça sert à ça ; NOUS au moins, on a rien à cacher :-)

Étudiant en Cristal 6/6
Étudiant en Cristal 6/6

Étoiles  173

Confrérie 


Lun 21 Nov - 15:08

Représentant
Représentant

Étoiles  40371

Confrérie 


Lun 21 Nov - 15:16
la petite souris trop chou :'(

Représentant
Représentant

Étoiles  1677

Confrérie 


Lun 21 Nov - 16:25
Oh NON ~ Encore un grand personnage l'UU qui nous quitte ! 
Mais que va devenir cette université ?!  Humeur 11

Employé en Cristal 6/6
Employé en Cristal 6/6

Étoiles  2827

Confrérie 


Lun 21 Nov - 18:33
Il restera toujours une place pour toi à L'université Universelle ! J'espère que tes mots seront pris en compte.  Humeur 11 Humeur 11


Très bonne continuation !  Statut Statut Statut Statut

Employé
Employé

Étoiles  7531

Confrérie 


Lun 21 Nov - 18:39
Fraternité
Page 2 sur 3