Retrouvez tous les mercredis à 21h00 le tirage du loto et le jeu Le Mur des Étoiles.
Papillon.I: Vive moi
bibivava23: Jules et Folters vous êtes mignons
Connexion
Pseudo :

Mot de passe :

Enregistrer : 

Étudiant de la semaine
Undertakerlp
Employé de la semaine
Ermeline12
Intendant de la semaine
Folters

 Procès de matthieuita 


Représentant
Représentant

Étoiles  29026

Confrérie 


Dim 1 Mai - 20:55
Rappel du premier message :


Ce dimanche matin, un saccage de la salle de Société a été organisé à l'Université Universelle par matthieuita. Compte tenu de la gravité des faits et afin qu'il puisse répondre de ses actes devant le tribunal de l'Université Universelle, une audience publique a été organisée à 16h00.

Il s'agit du troisième saccage à l'Université Universelle et le deuxième motivant l'organisation d'un procès au tribunal. En effet, il y a moins de quatre mois, le tribunal s'était prononcé sur un retrait de 90 lunes après le saccage de deux salles de l'université par Mr.adamo.
 

Le ministre de la Justice Debuci, ne pouvant pas assurer sa présence pour le procès, est remplacé par le responsable du Ministère (en test) Jules.Miller.
 

Avant de débuter le procès, les deux parties procèdent à la nomination de leur avocat respectif : Fun-lucas est l'avocat de la défense (de l'accusé) et comme d'habitude, Specter_ est l'avocat de l'accusation.

Dans un premier temps avant d'entamer les débats, il convient de rappeler les faits motivants la tenue de l'audience. Le fondateur Clement-91 explique alors que le samedi 30 avril, vers 23h00, matthieuita lui a demandé de l'accréditer en salle de Société, chose faite dès 00h30. Pourtant, il a posté un sujet manifestant son envie de démissionner ce qui est contradictoire avec son besoin d'être accrédité. Ce matin, nous avons retrouvé la salle de Société saccagée avec un post-it contenant des propos diffamatoires tendant à faire passer Maurice-Leroy comme le responsable du saccage. Maurice-Leroy est également professeur de société mais celui-ci ne s'est pas connecté depuis 8 jours et n'a jamais commis d'acte à l'encontre de l'Université Universelle. Il est totalement improbable de voir Maurice-Leroy, l'un des meilleurs professeurs, commettre un tel acte. De même, Specter_ ne s'est pas connecté depuis des jours.
 

L'accusé annonce qu'il n'est pas d'accord avec la version proposée par Clement-91 et qu'il plaide non-coupable. Il exprime aussi avoir changé d'avis en comptant faire cours cet après-midi afin de poursuivre sa mission car sa démission a été refusée. 

Les juges demandent à l'accusé comment a-t-il découvert le saccage de la salle sachant qu'il n'est pas guide et que par conséquent, il ne pouvait pas ouvrir lui-même sa salle. On notera qu'une course d'orientation était organisée au sein même de l'université le samedi 30 avril au soir et que toutes les portes en verre ont été décalées afin de pouvoir accéder aux salles. Il répond ainsi que toutes les portes étaient déplacées d'une case à droite, qu'il est entré dans la salle de société et qu'il a découvert le saccage et qu'il n'a rien touché. Il indique ensuite qu'il s'est rendu à l'accueil pour alerter le ministre Deto ; ce dernier confirme qu'il est bel et bien venu l'informer.

Clement-91 interroge alors matthieuita sur le post-it sur lequel était inscrit des propos diffamatoires à l'encontre de Maurice-Leroy le faisant passer pour le principal coupable. Ce dernier indique alors qu'il n'a rien à dire à ce propos.

« À titre informatif, il n'y a que 3 personnes accréditées dans cette salle » indique Clement-91. L'accusé invoque le fait que les ministres le soient aussi mais Clement-91 réplique qu'il n'est pas envisageable de soupçonner les ministres, surtout pour le saccage de la salle de Société.

Pour conclure sa première intervention, matthieuita indique qu'il a déjà été professeur et responsable à l'UH (Université Habbo) et qu'en venant à l'Université Universelle, il a voulu renouer « avec cet amour du métier de prof » puisqu'il souhaite devenir professeur dans sa vie professionnelle. « Saccager une salle, ça n'a rien d'utile », conclut-il.

C'est au tour du guide .Dum600-bis., pour l'accusation, de fournir un témoignage à charge : « lors de mon service de guide à l'accueil hier soir, j'ai ouvert à matthieuita en compagnie de Folters, responsable des Services. Matthieuita a déclaré qu'il était pressé car une salle de cours avait été saccagée ». 

L'avocat de l'accusation, Specter_, rappelle qu'une jurisprudence existe en matière de saccage : Mr.adamo a été condamné à un retrait de 90 lunes pour le saccage de 2 salles.

C'est au tour de Tiphalie, ministre de l'Éducation, de témoigner : « je me suis occupée de son test pour devenir professeur. Très bon professeur, assidu au travail, il a fait un cours de très bonne qualité mais il m'a aussi certifié le peu de temps qu'il pourrait avoir pour exercer des cours. Il m'a transmis une lettre de démission ». Clement-91 indique pourtant qu'il a le temps d'inspecter la salle avant de faire un cours qui n'était même pas prévu et de lire des post-its dans une salle saccagée.

Avant de passer à la délibération, Specter_ prend la parole pour conclure : « les preuves ne sont pas à établir puisque ce qui s'est passé hier soir constitue une preuve en soi. Les faits sont là et ne sont plus à prouver ».

Finalement, matthieuita indiquera que les accusations le blessent et qu'il ne pourrait, même s'il est innocent, poursuivre sa mission dans de bonnes conditions et qu'il ne pourrait plus exercer un poste à l'Université Universelle. Il poursuit en indiquant que la confiance que l'université lui adressé semble compromise par cette affaire et qu'il aimerait venir à l'université sereinement sans que ces fausses accusations le pèsent.

Les magistrats se retirent afin de délibérer.

Le tribunal de l'Université Universelle indique qu'il s'agit d'une situation rare dans son ampleur puisque ce n’est que le 3ème saccage à l’UU depuis 8 mois. 

Les éléments à charge contre l’accusé sont simples et accablants, le saccage d’une salle de société ainsi que des propos diffamatoires tendant à accuser à tort Maurice-Leroy, employé et professeur, qui n'a pu être écrit par lui. Les preuves apportées par l’accusation sont sans équivoque et ne laissent aucune place au doute et les demandes de la défense tendant à accorder une grâce à matthieuita concernant son absence lors des faits sont rejetées. 

En vertu d’une jurisprudence constante relative au saccage d’une salle suite au procès de Mr.Adamo en date du 17 février 2016, par méconnaissance grave de l’article 6 de la Constitution des employés, par violation sérieuse de l’article 7 de cette même Constitution, matthieuita perd 90 lunes (80 lunes pour saccage et 10 pour diffamation) ce qui porte son total de lunes à 10/100. Il est donc naturellement licencié et est exclu de l’Université Universelle 1022 jours jusqu’au 17 février 2019 à 17h50.


Dernière édition par Jules.Miller le Jeu 5 Mai - 0:20, édité 2 fois

Étudiant
Étudiant

Étoiles  540

Confrérie 


Lun 2 Mai - 8:56
Accepté  Au cachot ! :s

Étudiant en Bronze 2/6
Étudiant en Bronze 2/6

Étoiles  126

Confrérie 


Lun 2 Mai - 15:19
Longue vie à notre "secte".  Accepté

Représentant
Représentant

Étoiles  5049

Confrérie 


Lun 2 Mai - 16:50
sois gentil, pas méchant. C'est pas gentil d'être méchant !

Étudiant
Étudiant

Étoiles  248

Confrérie 


Lun 2 Mai - 17:56
Merci Clement-91 pour ta reponse en effet voila de grandes preuves Accepté

Invité
avatar

Invité


Lun 2 Mai - 20:16
Vraiment très agréable à lire.
L'accusé semble pourtant crédible, mais les faits prouvent qu'il est bel et bien coupable.
Accepté

Étudiant
Étudiant

Étoiles  0

Confrérie 


Lun 2 Mai - 20:26
Accepté
Page 2 sur 2